Accueil du site Accueil du site Adhésion Contact Plan du site

Modélisation Informatique d’une base de connaissances lexicales (DiSSC) Réseaux polysémiques et Schèmes Sémantico-Cognitifs

Design and Implementation of a lexical knowledge database (the DiSSC system) : Polysemic networks and Semantico-Cognitive Frames

Brahim Djioua

Equipe : CAMS-LaLIC - UMR 8557
Courriel : brahim.djioua@paris4.sorbonne.fr
Page : http://www.lalic.paris4.sorbonne.fr/
Cette thèse est téléchargeable à : http://www.lalic.paris4.sorbonne.fr/djioua/these/resume/

Contenu

Mots-clés : Représentations des connaissances,représentations lexicales, représentations sémantico-cognitives, traitement automatique du langage naturel, polysémie verbale.

Résumé
La thèse décrit une méthodologie de construction automatique d’un lexique verbal en vue d’une utilisation didactique par des linguistes et lors d’un traitement automatique de textes écrits. Le lexique verbal est basé sur un langage de représentation appelé représentation sémantico-cognitif (RSC) s’appuyant sur un ensemble de relateurs et de primitives sémantico-cognitives typées. Un schème sémantico-cognitif (SSC) représente, au sein d’une structure abstraite, la signification d’une occurrence d’un verbe insérée dans uncontexte précis. Chaque verbe polysémique se voit associer non pas une représentation par un schème mais un réseau de SSC liés entre eux par des relations de spécification/généralisation, d’abstraction, de changement de domaine,.... Pour certains réseaux il existe une racine, un archétype cognitif, qui représente la signification abstraite commune à toutes les significations du même item verbal. La construction du lexique verbal à travers le système DiSSC, se réalise en deux grandes étapes. La première tâche est de construire et d’enregistrer des SSC correspondant à des items verbaux non instanciés. Une deuxième étape consiste à lier toutes ses significations par des opérations d’emboîtement, d’instanciation ou de détermination afin de construire des réseaux polysémiques. La recherche d’informations peut être effectuée soit par un linguiste afin de consulter le dictionnaire lexical et voir comment les catégories sémantiques de verbes sont organisées. La base de SSC peut aussi être consultée par un programme externe suivant un langage d’interrogation. Le système DiSSC est conçu de façon à maintenir, à tout moment de son utilisation, un isomorphisme en un langage applicatif typé et un langage d’interfaces graphiques. Toutes les opérations de vérification et de validation sont assurées par le niveau fonctionnel et l’interaction avec les utilisateurs est gérée par les interfaces.

Abstract
This work describes the theoretical and practical tools that permit the automatic construction of a verbal lexicon in view of a didactic utilisation by linguists and an automatic treatment of written texts. The approach adopted within this work is different of the presented previously attitudes. For J.-P. Desclés, a polysemic verb has a "sense first" and its senses is analysed not from elementary linguistic predicates in the language in surface, alike Wierzbicka do, but from more abstract elementary predicates, described in a cognitive representations level. In this level of representation we uses some sémantico-cognitive units (relaters and primitives) to construct some sémantico-cognitive frames (SCF) associated to the verbal sense. J.-P. Desclés introduced a model, Applicative and Cognitive Grammar [A&CG]. The great part of the work presents some elements of a semi-automatic tool (DiSCC) that might help a semanticist in the construction of the semantico-cognitive representation associated with verb meanings. The construction, the manipulation and the consultation of the sémantico-cognitive knowledge basis achieves itself in two big stages. The first task is to construct and to stock the SCF corresponding to the verbal items. A second stage consists in binding all its meanings by operations of fitting, be instanced or determination in order to construct networks between SCF translating the verbal polysemy. These two stages are processed very well separately either in parallel. This research of information can be done by ahuman user in order to consult the lexical knowledge basis and to see the semantic categories of verbs how are organized.

Informations administratives

Jury Université : Paris-Sorbonne

Discipline : Linguistique - Informatique

Date de soutenance : 14 décembre 2000

Lieu de soutenance : ISHA - Université de Paris-Sorbonne


Ces renseignement ont été saisis le 04/01/2001 par Brahim Djioua.

Date de dernière mise à jour : 8 février 2005, auteur : .