Accueil du site Accueil du site Adhésion Contact Plan du site

Opinions, sentiments et jugements d’évaluation

2010, Volume 51 Numéro 3.

Direction : Agata Jackiewicz (STIH, Université Paris-Sorbonne), Susan Hunston (Université de Birmingham), Marc El-Bèze (LIA, Université d’Avignon).

NUMÉRO SPÉCIAL DE LA REVUE TAL

Date limite de soumission : 31 mai 2010

PREMIER APPEL

Ces dernières années ont été marquées par un intérêt croissant pour le traitement informatisé des opinions, des attitudes, des sentiments ou des jugements d’évaluation exprimés dans des documents textuels, issus par exemple d’éditions en ligne des médias traditionnels ou de supports tels que les blogs ou les forums. Un nouveau champ de recherche s’est rapidement constitué autour d’équipes déjà nombreuses visant, avec des objectifs divers, l’étude d’opinions émises sur des entités variées (produits, comportements...) à l’aide de méthodes et de techniques non moins diversifiées. En témoignent, entre autres, l’apparition de nombreux ateliers et les récentes campagnes d’évaluation en fouille d’opinions FODOP’08, DEFT’07, DEFT’09, NTCIR6. Pourtant, les travaux actuels n’arrivent à capturer que partiellement les phénomènes subjectifs visés. Ces derniers recouvrent des significations riches et diversifiées ; leurs multiples formes d’expression, approchées le plus souvent par le lexique, demandent à être décrites également à différents niveaux de granularité en tenant compte des genres, des domaines et des pratiques (énoncés stéréotypés ou s’écartant de la « norme », constructions dédiées, lexiques à l’axiologie instable...). Une autre limite de ces travaux provient d’une compréhension et d’une caractérisation insuffisantes de ces notions et des critères permettant de les décrire. Quand on choisit de se focaliser (comme cela est fait fréquemment) sur la simple attribution d’une polarité (positive /négative /neutre) à un document entier, les résultats ne sont effectivement exploitables que dans des cadres relativement restreints. Manquent alors de nombreuses informations indispensables à l’analyse requise, par exemple dans un processus de veille ou d’aide à la décision : l’objet évalué (la cible), le type sémantique et l’intensité du jugement, l’émetteur ou le porteur (la source) du jugement, le degré d’adhésion ou d’engagement face à ce jugement... L’adéquation est, en somme, encore faible entre les réalisations actuelles, les usages possibles et les besoins d’analystes humains. Parmi les problèmes restant ouverts à ce jour, il en est un qui concerne l’intégration de ces analyses au sein d’une chaîne de traitement documentaire. Comment ces informations, par nature composites et généralement disséminées sur une multitude de documents, peuvent-elles être intégrées, agrégées, pour permettre leur exploitation ? Si elles sont datées, comment évoluent-elles au fil du temps ? Quel type de synthèse peut être fournie à l’utilisateur ? Ces problématiques renvoient à des enjeux économiques et sociaux réels, notamment en matière de veille économique, de veille d’image, de mise en place d’observatoires politiques. Il convient de faire un tour d’horizon pour cerner l’étendue et la variété de ce qui a déjà été entrepris et l’effort qui reste à accomplir. Au moins quatre points de vue sont envisageables : (i) la modélisation de la gestion des connaissances (qu’est-ce qu’une « opinion », comment la représenter informatiquement ?) ; (ii) l’expression en langue et en discours (comment les opinions, sous leurs différentes facettes, sont-elles formulées ?) ; (iii) les méthodes pour identifier automatiquement opinions et sentiments dans des documents textuels ou audiovisuels, et (iv) la présentation synthétique de la diversité des opinions.

Nous souhaitons publier des articles innovants ou des articles de synthèse et de prospective autour des thématiques suivantes (liste non limitative) :

-  Modélisation linguistique et informatique des opinions, des jugements d’évaluation, des sentiments ou des émotions ;
-  Construction, acquisition et validation des ressources linguistiques (lexiques, grammaires, constructions...) pour le traitement des opinions (des sentiments...) ;
-  Identification, caractérisation, annotation informatique et extraction d’opinions (de sentiments...) dans des documents textuels ou audiovisuels ;
-  Représentation des données d’opinion ;
-  Étude et traitement des opinions (des sentiments...) dans le contexte de l’entreprise.

MODALITÉS PRATIQUES

Les articles seront écrits en français ou en anglais. Les soumissions en anglais ne seront acceptées que pour les auteurs non francophones.

Les chercheurs ayant l’intention de soumettre une contribution sont invités à prendre contact avec les rédacteurs en chef invités.

Les articles (25 pages maximum, format PDF) seront envoyés à l’adresse suivante :

-  marc.elbeze@univ-avignon.fr
-  s.e.hunston@bham.ac.uk
-  Agata.Jackiewicz@paris-sorbonne.fr

Les feuilles de style sont disponibles en ligne sur le site de la revue.

CALENDRIER PRÉVISIONNEL

-  31/5/2010 : date limite de soumission
-  15/9/2010 : décision du comité
-  1/11/2010 : version révisée

La publication est prévue début 2011

COMITÉ DE LECTURE SPÉCIFIQUE

-  Nicholas Asher, IRIT, Université Paul Sabatier, Toulouse
-  Monika Bednarek, Université de Sidney
-  Farah Benamara Zitoune, IRIT, Université Paul Sabatier, Toulouse
-  Yves Bestgen, CECL, Université catholique de Louvain
-  Thierry Charnois, GREYC, Université de Caen
-  Chloé Clavel, EDF, Paris
-  Stéphane Ferrari, GREYC, Université de Caen
-  Catherine Gouttas, Thales
-  Philippe Laublet, STIH, Université Paris-Sorbonne
-  Mark Lee, Université de Birmingham
-  Dominique Legallois, CRISCO, Université de Caen
-  Marie-Francine Moens, Katholieke Universiteit Leuven
-  Laura Monceaux, LINA, Université de Nantes
-  Renato De Mori, LIA, Université d’Avignon
-  Maria Teresa Pazienza, Université de Rome Tor Vergata
-  Mathieu Roche, LIRMM, Université de Montpellier 2
-  Horacio Rodriguez , Université Polytechnique de Catalogne, Barcelone
-  Horacio Saggion, Université de Sheffield
-  Geoff Thompson, Université de Liverpool
-  Juan Manuel Torres-Moreno, LIA, Université d’Avignon


Date de dernière mise à jour : 2 mars 2010, auteur : Béatrice Daille.