Accueil du site Accueil du site Adhésion Contact Plan du site

Recherches actuelles en phonologie et en phonétique : interfaces avec le traitement automatique des langues

2008 Volume 49 Numéro 3.

Direction : Bernard Laks, Noël Nguyen.

THÈMES

Il existe entre les recherches sur la forme sonore du langage et le traitement automatique des langues (TAL) des connexions bien établies depuis longtemps, et dont la construction des systèmes de synthèse et de reconnaissance automatiques de la parole a été l’un des ressorts. Au cours de ces dernières années, ces connexions se sont renforcées davantage encore, sous l’influence d’un certain nombre de facteurs. Un premier point de convergence se rattache au recueil et à l’exploitation partagée des ressources considérables dont nous disposons à présent dans le domaine de l’oral. Ces ressources en sont venues à jouer un rôle de premier plan pour les phonologues et les phonéticiens, qui entreprennent de soumettre leurs hypothèses théoriques à l’épreuve des grands corpus oraux, comme pour les spécialistes du TAL, qui manifestent aujourd’hui un intérêt accru pour la langue parlée. Si ces ressources ont d’abord reposé sur des enregistrement audio relatifs à de la parole lue, elles se sont progressivement étendues à des données bi- ou plurimodales et à la parole spontanée en situation d’interaction, en soulevant des problèmes de nature théorique et méthodologique que les phonologues/phonéticiens et les spécialistes du TAL ont entrepris d’aborder de front.

Dans les recherches sur l’oral, on voit ainsi se généraliser l’utilisation d’un large ensemble d’instruments et de méthodes permettant de procéder de manière automatique au traitement et à l’analyse des données recueillies : convertisseurs graphèmes-phonèmes, alignement automatique du texte sur le signal de parole, segmentation automatique du signal en unités de taille différente (des événements acoustiques aux tours de parole), procédures d’annotation morpho-syntaxique, etc. Les études sur corpus à grande échelle menées en phonologie et en phonétique, font ainsi de plus en plus souvent appel à des outils développés à l’origine pour les besoins des recherches en TAL, et qui vont des dictionnaires électroniques aux systèmes complets de reconnaissance automatique de la parole. Les spécialistes du TAL et les phonologues/phonéticiens ont également contribué de manière conjointe au développement des systèmes d’annotation multi-niveaux (des événements articulatoires/acoustiques au niveau pragmatique en passant par la prosodie et la syntaxe) de la parole.

Dans ce contexte favorable à l’établissement de passerelles inter-disciplinaires autour de l’oral, les connaissances et les ressources accumulées par les phonologues et les phonéticiens sont aujourd’hui exploitées par les spécialistes du TAL, qu’il s’agisse pour eux de construire des bases de données lexicales à partir de corpus oraux, de développer des systèmes de RAP capables de traiter les variations régionales dans la forme sonore d’une langue, ou encore de concevoir des systèmes de synthèse de type visage parlant dans la communication homme-machine.

LISTE DES SUJETS PROPOSÉS

Ce numéro spécial aura pour objectif de présenter un aperçu des interfaces qui s’établissent aujourd’hui entre phonologie, phonétique et TAL, en rassemblant un ensemble de contributions qui porteront notamment sur les thèmes suivants :

-  Apports croisés des bases de données parole au TAL et à la phonologie/phonétique

-  Procédures automatique pour le traitement à grande échelle de données multimodales

-  Systèmes d’annotation multi-niveaux

-  Recherches en phonologie/phonétique et technologies de la parole et du langage : synthèse, reconnaissance automatique

-  Systèmes text-to-speech

-  TAL et modélisation en phonologie/phonétique

Les contributions seront rédigées en français ou en anglais (pour les auteurs non francophones seulement) et se rapporteront à des études portant sur le français comme sur d’autres langues.

CALENDRIER

-  11 février 2008 : Date limite étendue de réception des contributions
-  11 avril 2008 : Notification aux auteurs (pré-selection / rejet)
-  11 mai 2008 : Date limite de réception des articles pré-sélectionnés
-  16 juin 2008 : Notification aux auteurs (acceptation finale)
-  30 juin 2008 : Date-limite de réception des articles dans leur version finale

Ce numéro spécial de la revue TAL paraîtra à l’automne 2008.

FORMAT

Les articles (25 pages maximum, format PDF) seront envoyés à l’adresse suivante :

-  noel.nguyen@lpl-aix.fr

Les feuilles de style sont disponibles en ligne sur le site de la revue.

LA REVUE

La revue TAL (Traitement Automatique des Langues) est une revue internationale éditée depuis 1960 par l’ATALA (Association pour le Traitement Automatique des Langues) avec le concours du CNRS. Elle est maintenant publiée en format électronique, avec accès gratuit immédiat aux articles publiés, et impression annuelle à la demande. Cela ne change aucunement son processus de relecture et de sélection.

COMITÉ DE LECTURE

-  Martine Adda-Decker, LIMSI, Orsay
-  Roxane Bertrand, LPL, CNRS & Université de Provence
-  Philippe Blache, LPL, CNRS & Université de Provence
-  Cédric Gendrot, LPP, CNRS & Université de Paris III
-  John Goldsmith, Université de Chicago
-  Guillaume Gravier, Irisa, CNRS/INRIA & Université de Rennes I
-  Jonathan Harrington, IPS, Université de Munich
-  Bernard Laks, MoDyCo, CNRS & Université de Paris X
-  Lori Lamel, LIMSI, Orsay
-  Noël Nguyen, LPL, CNRS & Université de Provence
-  François Pellegrino, DDL, CNRS & Université de Lyon II
-  François Poiré, Université de Western Ontario
-  Yvan Rose, Memorial University of Newfoundland
-  Tobias Scheer, BCL, CNRS & Université de Nice
-  Atanas Tchobanov, MoDyCo, CNRS & Université de Paris X
-  Jacqueline Vaissière, LPP, CNRS & Université de Paris III
-  Nathalie Vallée, DPC-GIPSA, CNRS & Université de Grenoble III


Date de dernière mise à jour : 18 novembre 2008, auteur : root.