Accueil du site Accueil du site Adhésion Contact Plan du site

Systèmes de question/réponse

2005 Volume 46 Numéro 3.

Direction : Brigitte Grau et Bernardo Magnini.

Les systèmes de recherche d’information à venir se doivent de répondre à des besoins plus précis que les systèmes existants pour satisfaire au mieux les utilisateurs. Lorsque l’intérêt de l’utilisateur porte sur une donnée factuelle, l’information pertinente ne peut être apportée que par des systèmes dédiés à ce type de tâche. En effet, répondre à une question telle que « Quelle est la voiture la plus chère du monde ? » requiert une analyse en profondeur des documents sélectionnés afin d’en extraire l’information pertinente. L’interrogation peut porter sur n’importe quel domaine ou relever d’un domaine de spécialité. La caractéristique de ce type de système vient de ce que la réponse est extraite de textes.
La problématique des systèmes de question/réponse se situe ainsi à l’intersection de plusieurs domaines, dont notamment la recherche d’information et le traitement de la langue naturelle. Un troisième domaine trouve alors aussi naturellement sa place dans cette problématique, à savoir l’apprentissage automatique.
Un système de question/réponse se doit aussi de mettre en oeuvre des fonctionnalités nouvelles ou encore assez embryonnaires dans les systèmes actuels de recherche d’information dont notamment l’évaluation de l’existence d’une réponse à une question dans une base de textes et la justification de la réponse, la synthèse de réponses multiples intra ou inter-documents ainsi que la réalisation de dialogue d’aide à la formulation de requête. Des fonctionnalités comme l’intégration de réponses multiples reposent sur des techniques de compréhension de texte permettant par exemple de reconnaître des reprises anaphoriques ou de réaliser des inférences.
La cible privilégiée de ce numéro spécial est constituée par des travaux opérant sur des bases textuelles importantes ou à partir du Web mais les systèmes de question/réponse destinés à des domaines restreints ou couplés à des bases de connaissances ou des bases de données sont également concernés dans la mesure où ils illustrent des problématiques que l’on retrouve dans tous les systèmes.
Les propositions de communications pour ce numéro spécial de TAL pourront porter sur tous les aspects en liaison avec la problématique question/réponse. Plus spécifiquement, les propositions de communication pourront présenter des systèmes de question/réponse dans leur ensemble ou bien des traitements trouvant leur place dans de tels systèmes pourvu qu’ils soient replacés dans la problématique question/réponse.
Parmi ces thèmes, on peut notamment citer :
-  Analyse de questions : typologie de questions, extraction de l’objet de la question, de son contexte, et plus généralement de contraintes sémantiques pouvant aider l’extraction de la réponse,
-  Sélection de passages, appariement question - passage de texte, utilisation de la paraphrase ou d’implications textuelles pour QR, inférences,
-  Ressources et outils pour QR : extraction et reconnaissance de termes et de leurs variantes, classification des types de question, basesde patrons de réponse, ressources multilingues pour QR,
-  Extraction de réponses : entités nommées pour QR, vérification de type, classement des réponses,
-  Justification des réponses : ajout d’informations contextuelles,
-  Questions complexes : questions temporelles, questions dépendant d’un même contexte, questions sur des opinions,
-  Evaluation : évaluation des systèmes, évaluation des composants, constitution d’ensembles de questions représentatifs de la tâche, méthodes automatiques ou semi-automatiques pour évaluer un système de QR, notion de difficulté d’une question.
Les propositions de communication pourront également aborder des thèmes plus transversaux en relation avec les systèmes de question/réponse, thèmes parmi lesquels :
-  Apprentissage et QR : pour acquérir sur une large échelle des ressources utilisables par un système de question/réponse ou pour apprendre à sélectionner et extraire la réponse à une question, constitution de corpus d’apprentissage ou d’évaluation ;
-  Question-réponse interactive ;
-  Multilinguisme : portabilité d’un système de QR d’une langue vers une autre ; possibilité de poser une question dans une langue et de chercher la réponse dans des documents écrits dans une autre langue ; traduction automatique pour QR ;
-  QR et le Web : utilisation du Web en tant que source de connaissances ou source de réponses ; spécificité de la recherche de réponses sur le Web ;
-  Multi-document : fusion et cohérence de réponses multiples ou partielles, génération de réponse.
LA REVUE
(voir http://www.atala.org/rubrique.php3 ?id_rubrique=1 ou http://tal.revuesonline.com/ )
La revue TAL (Traitement Automatique des Langues) est une revue internationale éditée depuis 1960 par l’ATALA (Association pour le Traitement Automatique des Langues) avec le concours du CNRS. Elle est publiée et diffusée par les éditions Hermès Lavoisier.

FORMAT
Les articles (25 pages maximum) seront soumis au format PDF. Les feuilles de style sont disponibles en ligne sur le site : http://tal.e-revues.com/appel.jsp LANGUE
Les articles sont écrits en français ou en anglais. Les soumissions en anglais ne sont acceptées que pour les auteurs non francophones.

CALENDRIER
Date limite de soumission : 10 avril 2006
Décision du comité : 31 mai 2006
Version révisée : 10 juillet 2006
Version finale : 29 aout 2006
La publication est prévue pour le dernier trimestre 2006. ENVOI DES ARTICLES
Les chercheurs ayant l’intention de soumettre une contribution sont invités à prendre contact avec l’un des deux responsables de ce numéro, Brigitte Grau et Bernardo Magnini (voir adresses électroniques ci-dessous).

Les articles doivent être envoyés par voie électronique aux deux adresses suivantes :

Brigitte Grau Bernardo Magnini

COMITÉ DE LECTURE SPÉCIFIQUE


-  Patrice Bellot (LIA, Avignon)
-  Moh Boughanem (IRIT, Toulouse)
-  Claude de Loupy (Sinequa, Paris)
-  Olivier Ferret (CEA-LIST, Fontenay aux roses)
-  Patrick Gallinari (LIP6, Paris)
-  Claire Gardent (Loria, Nancy)
-  Gabriel Illouz (LIMSI, Orsay)
-  Guy Lapalme (RALI, Montreal)
-  Dominique Laurent (Synapse, Toulouse)
-  Jimmy Lin (University of Maryland)
-  Diego Mollá Aliod (Macquarie University)
-  Laura Monceaux (LINA, Nantes)
-  Thierry Poibeau (LIPN, Villetaneuse)
-  Isabelle Robba (LIMSI, Orsay)
-  Sophie Rosset (LIMSI, Orsay)
-  Horacio Saggion (University of Sheffield)
-  Richard Sutcliffe (University of Essex)
-  Isabelle Tellier (GRAPPA, Lille)
-  Anne Vilnat (LIMSI, Orsay)


Date de dernière mise à jour : 26 septembre 2007, auteur : Béatrice Daille.