Accueil du site Accueil du site Adhésion Contact Plan du site

Traitement automatique du langage naturel pour l’analyse des réseaux sociaux

2013 Volume 54 Number 3.

Direction : Atefeh Farzindar, Mathieu Roche.

Les réseaux sociaux, structures dynamiques formées d’individus et/ou d’organisations, ont toujours joué un rôle majeur dans nos sociétés. Ils se sont développés et diversifiés avec le Web 2.0. qui ouvre la possibilité aux utilisateurs de créer et de partager du contenu par l’intermédiaire de multiples plates-formes (blogs, micro-blogs, wikis, sites de partage, etc.). Dans ce contexte, le volume sans précédent des données textuelles, leur variété ainsi que le réseau d’interaction des utilisateurs représentent de nouvelles opportunités pour la compréhension du comportement social. L’étude des messages échangés constitue un nouveau défi pour le Traitement Automatique des Langues. Dans ce cadre, il est intéressant de discuter la robustesse des méthodes de TAL (analyseurs morpho-syntaxiques, systèmes d’extraction de la terminologie et d’entités nommées, etc.) sur ces données. Dans ce numéro spécial, de nouvelles approches pourront être présentées dans le but d’analyser ces données textuelles massives, souvent bruitées et hétérogènes issues des réseaux sociaux.

En outre, ces modes de communication sont de puissants outils collectifs où s’invente et s’expérimente le langage. De nouveaux sens sont alors associés à certains mots et la création de mots ou de nouvelles structures syntaxiques se généralisent (par exemple en mixant différentes langues). Ainsi, la création, la dissémination et le traitement de ce vocabulaire original pourront être discutés et, plus globalement, ce numéro spécial permettra de mettre en exergue une nouvelle manière de communiquer.

Certaines méta-données (par exemple, les hashtags) et les descripteurs linguistiques issus des textes constituent un socle solide pour l’analyse des réseaux sociaux. Ils permettent de mettre en avant différentes communautés socio-économiques, politiques, géographiques, etc. Par ailleurs, les descripteurs linguistiques sous forme de mots ou relations syntagmatiques permettent d’analyser avec précision les sentiments et opinions contenues dans les messages. Par exemple, les spécificités lexicales, graphiques voire syntaxiques (émoticônes, abréviations, répétition de caractères, etc.) dans les données textuelles recèlent des informations précieuses pour la détection d’opinion ou l’analyse de sentiment (détection fine des émotions, identification de l’ironie, etc.).

Enfin, ce numéro spécial sera l’occasion de décrire les nouvelles problématiques qu’engendre le développement des réseaux sociaux. Par exemple, les systèmes de surveillance des réseaux sociaux doivent être capables de détecter d’éventuels usurpateurs ou d’étudier la propagation d’information. Ce numéro spécial représente alors une opportunité d’exposer des applications originales et adaptées au traitement des données textuelles issues des réseaux sociaux.

Liste non exhaustive des sujets traités dans ce numéro spécial :

-  construction de ressources (corpus, dictionnaires, etc.) à partir de réseaux sociaux ;

-  analyse syntaxique d’écrits non planifiés ;

-  identification d’entités nommées issus des nouveaux modes de communication ;

-  génération de mots/syntagmes et dynamisme de la langue ;

-  multilinguisme et mélange de langues ;

-  catégorisation et regroupement de données textuelles issues des réseaux sociaux (communautés, thématiques, profils, etc) ;

-  détection de signaux faibles dans les réseaux sociaux ;

-  propagation de contenu et de pratiques linguistiques ;

-  analyse de sentiments ;

-  interprétation contextuelle du contenu des réseaux sociaux ;

-  extraction et indexation d’informations textuelles dans les réseaux sociaux ;

-  évaluation et qualité des données issues des réseaux sociaux ;

-  systèmes de surveillance ;

-  e-réputation ;

-  détection d’usurpateurs et d’avatars ;

-  analyse du discours et des dialogues ;

-  résumé d’activités dans les réseaux.

DATES IMPORTANTES

Soumission des résumés : 15 octobre 2013

Soumission des articles : 29 octobre 2013

Première notification aux auteurs : 20 décembre 2013

Soumission des articles révisés : 1er février 2014

Notification finale : 15 avril 2014

Version finale : 15 juin 2014

COMITÉ SCIENTIFIQUE

-  Abdelmajid Ben Hamadou, MIRACL Laboratory, Institute of informatics and multimedia (ISIMS), Sfax University, Tunisie

-  Yves Bestgen, Université Catholique de Louvain, Belgique

-  Caroline Brun, XEROX, Grenoble, France

-  Thierry Charnois, GREYC, Université de Caen, France

-  Marc El-Bèze, LIA, Université d’Avignon, France

-  Michel Gagnon, École Polytechnique de Montréal, Montréal, Canada

-  Michel Généreux, Centro de Linguística da Universidade de Lisboa, Lisbon, Portugal

-  Brigitte Grau, LIMSI, ENSIIE, Paris, France

-  Nicolas Hernandez, LINA, Université de Nantes, France

-  Diana Inkpen, Ottawa University, Canada

-  Leila Kosseim, Concordia University, Canada

-  Cédric Lopez, VISEO, Grenoble, France

-  Stan Matwin, Dalhousie University, Canada

-  Ruslan Mitkov,University of Wolverhampton, Grande-Bretagne

-  Iadh Ounis, University of Glasgow, School of Computing Science, Grande-Bretagne

-  Violaine Prince, LIRMM, Université Montpellier 2, France

-  Horacio Saggion, Universidad Pompeu Fabra, Espagne

-  Jacques Savoy, Université de Neuchâtel, Suisse

-  Laurianne Sitbon, Queensland University of Technology, Australia

-  Yannick Toussaint, INRIA, LORIA, Nancy, France

-  Haïfa Zargayouna, LIPN, Université Paris-Nord, France

LE JOURNAL

Depuis 40 ans, TAL (Traitement Automatique des Langues) est un journal international publié par l’ATALA (Association pour le Traitement Automatique des Langues) avec le soutien du CNRS. Depuis quelques années, il s’agit d’un journal en ligne, des versions papier pouvant être obtenues sur commande. Ceci n’affecte en rien le processus de relecture et de sélection.

INFORMATIONS PRATIQUES

Les articles (25 pages environ, format PDF) doivent être déposés sur la plateforme http://tal-54-3.sciencesconf.org/. Les feuilles de style sont disponibles sur le site web du journal (http://www.atala.org/-Revue-TAL). Le journal ne publie que des contributions originales, en français ou en anglais. Les soumissions en anglais ne seront acceptées que pour les auteurs non francophones.


Date de dernière mise à jour : 20 juillet 2013, auteur : Rédacteurs en chef, Jean-Luc Minel.