Accueil du site Accueil du site Adhésion Contact Plan du site

Modélisation et implémentation de phénomènes flexionnels non canoniques

Géraldine Walther*, Benoît Sagot**

*Laboratoire de Linguistique Formelle
CNRS & Université Paris 7

**ALPAGE
INRIA Paris-Rocquencourt & Université Paris 7

geraldine.walther@linguist.jussieu.fr
benoit.sagot@inria.fr


Les phénomènes flexionnels non canoniques (déponence, hétéroclise. . . ) font l’objet de nombreux travaux en morphologie théorique. Toutefois, ces travaux manquent souvent d’implémentations associées à des lexiques à grande échelle, pourtant nécessaires pour comparer objectivement la complexité de descriptions morphologiques. Nous montrons comment parsli, notre modèle de la morphologie flexionnelle, permet de représenter ces phénomènes non canoniques et de les formaliser en vue d’une implémentation. Nous l’illustrons au moyen de données de langues variées. Nous évaluons la complexité de quatre modélisations morphologiques concurrentes pour les verbes du français grâce à la notion informationnelle de longueur de description et montrons que les concepts nouveaux de parsli réduisent la complexité des modélisations morphologiques par rapport à des modèles traditionnels ou plus récents.


Télécharger:
Fichier PDF
Géraldine Walther, Benoît Sagot
440.8 ko

TAL Volume 52 2011 . 2. Vers la morphologie et au-delà

Date de dernière mise à jour : 26 mars 2012, auteur : Rédacteurs en chef.