L’analyse et l’annotation à base de FrameNet : contribution à l’étude contrastive des événements de mouvement en arabe et en anglais

Abdelaziz Lakhfif*, Mohamed Tayeb Laskri**

*LRSD, département d’informatique, Université Ferhat Abbas Sétif 1, Algérie

**LRI, département d’informatique, Université Badji Mokhtar – Annaba, Algérie

 

Dans cet article, nous présentons une nouvelle approche computationnelle d’analyse et d’annotation de la langue arabe. L’approche proposée est fondée sur la théorie des frames sémantiques de Fillmore (Frame Semantics). Nous abordons la question de l’applicabilité de cette théorie à la langue arabe qui diffère typologiquement de l’anglais, langue sur laquelle la théorie a été fondée à l’origine. Nous allons aussi explorer l’utilisation de cette approche pour l’analyse sémantique de l’arabe, notamment, l’annotation en rôles sémantiques et son application à l’analyse contrastive des événements de mouvement et de déplacement en arabe et en anglais, en utilisant un outil développé spécialement afin de répondre aux spécificités de l’arabe et de satisfaire les principes du projet FrameNet. En dépit des différences entre l’arabe et l’anglais sur plusieurs aspects, allant du type d’écriture à la typologie de langue, les résultats de notre projet confirment, une fois de plus, la nature cross-langues de la théorie des frames sémantiques. Les résultats de ce travail sont fondés sur l’analyse d’un corpus constitué dans sa majorité des expressions du domaine des mouvements et déplacements.